Les tribunes d’expression politique

En application de la loi du 2 février 2002 relative à la démocratie de proximité, un espace d’expression est réservé aux groupes politiques composant le conseil municipal. Les textes, informations et chiffres publiés engagent l’unique responsabilité de leurs auteurs et reflètent leur seule opinion.

Date : 1er mars 2021

EXPRESSION DU GROUPE DES ÉLU.E.S ÉCOLOGISTES ET SOLIDAIRES

8 MARS : JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FEMMES

La Journée internationale des droits des femmes, officialisée par les Nations unies en 1977, célébrée dans de nombreux pays à travers le monde le 8 mars est l’occasion de faire un bilan sur la situation des femmes en France, et plus particulièrement en cette période de crise sanitaire.
Depuis quelques mois, dans le monde entier, les femmes incarnent en effet l’un des dommages collatéraux les plus graves de la pandémie. Les confinements successifs ont fait augmenter les plaintes ou appels aux autorités pour violences domestiques (+30 % en France, selon des données de l’ONU Femmes de septembre 2020).
Paradoxalement, ce sont majoritairement les femmes qu’on voit œuvrer au quotidien contre la pandémie : elles sont plus nombreuses dans les domaines du médical, du social, de la garde et de l’éducation des jeunes enfants.

Rappel des numéros utiles :
3919 : Violences faites aux femmes
Arretonslesviolences.fr : plate-forme gouvernementale
119 : Enfants en danger
CIDFF 35 : 02 99 30 80 89
Couples et familles 35 : 06 02 50 69 39
Planning familial 35 : 02 99 31 54 22 (Rennes)

Rappelons également que les inégalités salariales (les femmes touchent globalement 28 % de moins que les hommes) et la discrimination à l’embauche sont toujours d’actualité. Nos propositions à l’échelle locale :
Relancer le plan d’actions pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale (abandonné lors du mandat précédent) mis en œuvre suite à la signature par la ville en 2011 de la Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale.
Ce plan structuré en 4 axes prioritaires décline les actions de la ville en tant qu’employeur exemplaire en matière d’égalité professionnelle. Il promeut par ailleurs l’égalité dans l’ensemble des domaines de la vie locale (culture, sport, diversification des modes de garder des enfants, soutien aux aidants familiaux (dont 70 % sont des femmes), sensibilisation dès le plus jeune âge à
l’égalité via le Conseil Municipal des Jeunes, le projet éducatif local, …
• Prendre en compte la notion d’égalité entre les filles et les garçons dans le Projet Éducatif Territorial.
• Concevoir les nouveaux groupes scolaires publics en intégrant le principe d’égalité fille-garçon dans les cours d’école (répartition équilibrée de l’espace) et revoir l’aménagement des cours des groupes scolaires existants.
• Face à l’augmentation des violences intrafamiliales, accompagner les femmes dans leur accès aux droits, conforter et redonner de la visibilité aux permanences du CIDFF (Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles), de l’association Couples et Familles, rétablir la permanence du Planning Familial.

À l’heure où nous écrivons ces lignes (5 février) nos permanences sont annulées.
Elles reprendront en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.

Mail : elu.e.s-ecologistes-solidaires@ville-cesson-sevigne.fr
Facebook : @cessonecologiqueetsolidaire
Twitter : @Cessonsolidaire

EXPRESSION DE LA MAJORITÉ

TOUS CONTRIBUTEURS DU BIEN-VIRE ENSEMBLE

L’existence des journées internationales est un puissant outil de sensibilisation.
Chaque journée internationale représente une occasion d’informer le public sur des thèmes liés à des enjeux majeurs comme les droits fondamentaux, le développement durable ou la santé. En effet, c’est l’occasion pour de nombreux acteurs d’organiser des activités en rapport avec le thème du moment. Les organisations des Nations Unies, et surtout les gouvernements, la société civile, les secteurs public et privé, les écoles, les universités et, plus généralement, les citoyens, font d’une journée internationale un tremplin pour des actions de sensibilisation.

Le mois de mars commence par la journée internationale « zéro Discrimination » pour rappeler que chacun doit pouvoir faire entendre sa voix et empêcher que la discrimination ne nuise à la réalisation de ses ambitions, de ses objectifs et de ses rêves. Elle est suivie le 8 mars par la journée internationale des droits des femmes qui est une journée de rassemblements à travers le monde et l’occasion de faire un bilan sur la situation des femmes. C’est aussi l’occasion de se mobiliser en faveur des droits des femmes et de leur participation à la vie politique et économique. Et le 20 mars, la journée internationale du bonheur. Le bonheur peut être composé de petites choses toutes simples : un peu d’écoute, un peu de temps, un service ou encore contempler la nature ou regarder jouer les enfants. Le bonheur est contagieux et nous rend contributeur du bien-vivre ensemble.

Ces thématiques font partie des 17 objectifs de développement durable qui donne la marche à suivre pour parvenir à un avenir meilleur et plus durable pour tous.
Ils répondent aux défis mondiaux auxquels nous sommes confrontés. Les objectifs sont interconnectés et, pour ne laisser quiconque de côté, il est important d’atteindre chacun d’entre eux, et chacune de leurs cibles, d’ici à 2030.

Depuis le début de notre mandat, c’est toujours ensemble que nous agissons au travers de valeurs que nous partageons : les notions d’égalité, d’équité et de bienveillance qui sont l’affaire de tous. Cette crise sanitaire a accentué les situations des plus fragilisés. Nous souhaitons que chacune et chacun retrouvent le plus vite possible un peu de bonheur.