Les tribunes d’expression politique

En application de la loi du 2 février 2002 relative à la démocratie de proximité, un espace d’expression est réservé aux groupes politiques composant le conseil municipal. Les textes, informations et chiffres publiés engagent l’unique responsabilité de leurs auteurs et reflètent leur seule opinion.

Date : 1er février 2018

EXPRESSION DES ÉLUS DE GAUCHE

QUELS CHOIX AU NOM DES HABITANTS ?

Sylvie Marie-Scipion, Alain Thomas, Claudine David, Claude Gérard, Annie Séveno, Christian Anneix.

Les sénioriales

Il n’aura échappé à personne le grand terre-plein libéré après la démolition de l’ancienne gendarmerie. Les panneaux publicitaires sont vendeurs : « un habitat pensé pour vous avec un environnement sécurisant et convivial pour profiter de votre retraite grâce à un logement facile à vivre, une équipe présente sur place, des loisirs et des services à la carte ».
La commercialisation a été lancée mais nous avons été alertés par de potentiels acheteurs résidant à Cesson-Sévigné qu’ils ne pouvaient acheter en tant que particuliers.
Seuls les investisseurs peuvent acquérir. Pourtant le promoteur avait bien précisé l’option dans son offre que son montage économique lui permettrait de proposer à des particuliers, futurs propriétaires occupants, des appartements neufs. (lire ci-dessous, l’extrait de l’offre du promoteur). Ce « détail » lui permit de remporter le marché.
Cette politique de l’habitat néglige les particuliers.

L’offre du groupe Launay qui a remporté le marché lors de la procédure de mise en concurrence (23.5.2016) à la mairie, prévoyait :
.Logements commercialisés soit à des propriétaires occupants, soit à des investisseurs en meublés, bail commercial de 9 ans ;
.Vente aux propriétaires occupants : objectif 20 à 40%.

… comme cela se fait pour d’autres projets similaires à Pont Aven et Pornic, et aussi dans la métropole, à Mordelles.

La maison médicale, cours de la Vilaine, verra t-elle le jour ?
Rien n’est moins sûr. Les Cessonnaises et les Cessonnais s’inquiètent d’une démographie médicale à la baisse sur notre commune. Si un cabinet venait à fermer, la pénurie de médecins généralistes sur notre commune serait avérée. Sur les deux projets privés de maison médicale envisagés au centre ville de la commune, l’un semble peu attractif pour les médecins généralistes (à proximité des sénioriales) et l’autre, cours de la Vilaine, semble bloqué par les recours de cinq habitants dont trois riverains.
Face à cette situation que fait l’équipe municipale ? La médiation avec ces cinq opposants ne semble pas aboutir et plusieurs médecins s’inquiètent jusqu’à envisager de s’installer ailleurs.
Nos propositions de solutions pragmatiques sont exclues par le Maire. Scinder en deux, l’opération immobilière pour accueillir en priorité les professions de santé sur l’emprise de l’ancienne poste, permettrait ensuite, après le jugement du tribunal administratif, de réaliser l’immeuble dédié aux logements. Cette solution aurait aussi l’avantage de séparer clairement le champ des possibles.

LES CHAMPS DES POSSIBLES POUR UNE ÉCOCITÉ D’AVENIR
ViaSilva Ouest se fera sans les agriculteurs de demain. Alors que l’Écocité prévoyait de concilier l’agriculture dans la ville, l’équipe municipale reporte cet élément important pour les prochaines phases. Pourtant, en matière d’innovations technologiques, de jeunes entreprises bretonnes ont reçu un Oscar d’Ille et Vilaine.
L’agriculture dans la ville, c’est possible, réduisant ainsi les temps de livraison au plus proche des consommateurs. Nous concevons la ville de demain innovante, solidaire et accueillante.

Nos permanences : les samedis, salle du Pressoir (proche du centre loisirs), les 3 février Annie Séveno, 17 février Claudine David de 11h00 à 12h00 et à l’espace citoyen pour des sujets liés à Rennes Métropole, le 20 février de 18h00 à 19h00.

groupe.elu-e-s.gauche@ville-cesson-sevigne.fr

EXPRESSION DE LA MAJORITÉ

PROGRAMME ÉMERGENCE :
AIDER LES JEUNES, DANS LEUR PARCOURS PROFESSIONNEL

La culture séduit la jeune génération, cette situation ne se dément pas depuis plusieurs décennies. Il s’agit aussi d’interroger les collectivités dans l’accompagnement du parcours de ces jeunes. C’est ce que fait la Ville de Cesson-Sévigné depuis 3 ans avec le lancement d’un nouveau programme intitulé « Émergence ».
Relier emploi et culture c’est ainsi développer deux axes :
– permettre aux jeunes artistes de développer leur activité
– permettre aux amateurs de pratiquer leur passion grâce à un accompagnement à la formation
Effectivement, parfois c’est parce qu’on a été un amateur accompagné et encouragé, qu’on devient un bon professionnel.

La Galerie Pictura est au coeur de ce programme Émergence. Chaque année une exposition y est organisée. Elle réunit une sélection de jeunes diplômés de l’École Européenne Supérieure des Arts de Bretagne (Beaux Arts-Brest, Quimper, Lorient, Rennes). Parmi ces jeunes, certains sont accompagnés par la Ville de Cesson-Sévigné pour exposer dans d’autres galeries publiques ou privées. En parallèle, la Ville, soutenue par le mécénat, développe des partenariats avec d’autres galeries privées ou publiques pour exposer dans d’autres structures certains artistes présents dans la Galerie Pictura. Ainsi l’année dernière, la Ville a proposé deux jeunes artistes, l’un pour une résidence de travail, l’autre pour une exposition au musée Boesh de la Baule. Ils ont obtenu ces belles opportunités. Par ailleurs, au Pont des Arts tout au long de l’année, la Ville encourage par des ateliers, des cours, des stages et
diverses actions de médiation la formation professionnalisante de jeunes. Dans ce domaine il y a beaucoup de demandes et peu d’élus. N’oublions pas notre responsabilité, sans cesse à renouveler, afin de donner les outils adaptés aux jeunes pour connaître le monde qui les entoure et mieux l’appréhender, pour qu’ils puissent le jour venu y apporter eux-mêmes un nouveau regard d’artiste et selon leur talent contribuer à l’enrichir d’une oeuvre artistique.

Annie Lecué
adjointe chargée de la Culture