Les tribunes d’expression politique

En application de la loi du 2 février 2002 relative à la démocratie de proximité, un espace d’expression est réservé aux groupes politiques composant le conseil municipal. Les textes, informations et chiffres publiés engagent l’unique responsabilité de leurs auteurs et reflètent leur seule opinion.

Date : 1er novembre 2020

EXPRESSION DU GROUPE DES ÉLU.E.S ÉCOLOGISTES ET SOLIDAIRES

HOMMAGE A DANIEL MONNIER
C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris le décès de notre ami Daniel Monnier, dans sa 74e année, le 5 octobre, des suites d’une longue maladie.
Daniel Monnier, Cessonnais depuis plus de 40 ans, a toujours été un militant très attaché aux valeurs sociales et humanistes.

Adjoint à l’urbanisme de 2008 à 2014, sous le mandat de Michel Bihan, son action a permis notamment d’augmenter et de conforter l’offre de logement social à Cesson-Sévigné, en conformité avec la loi.
Son implication dans la conception du projet d’Eco-quartier ViaSilva, son dialogue permanent avec les riverains concernés par le projet, ont permis de poser les bases d’un projet ambitieux et visionnaire.
Nous adressons nos sincères condoléances à sa famille.

SOUTIEN AUX SALARIES DE TECHNICOLOR
Dans notre commune, un plan de licenciements de 110 salariés est en cours de négociation au sein de l’entreprise Technicolor Connected Home (TCH).
Ce plan n’est pas admissible humainement car ce sont 110 personnes et donc 110 familles sur les 285 salariés que compte l’entreprise qui se trouveraient dans une situation sociale délicate alors que de nombreux efforts salariaux ont été déjà réalisés ces dernières années. Plus récemment encore, une réduction volontaire de salaire allant jusqu’à 15 % leur a été demandée.
Ce serait par ailleurs une perte de savoirs et de compétences uniques en Europe qui peut signifier à terme la simple fermeture du site, mettant un point final brutal et injustifié à l’histoire de cette branche de l’ancien groupe Thomson.
Par ailleurs, la logique de délocalisation de ces emplois en Inde est d’autant plus inadmissible alors que la crise du COVID a montré l’importance de l’autonomie technologique et industrielle de la France.
Enfin, la Banque Publique d’Investissement (BPI), qui a investi des dizaines de millions d’euros d’argent public (7,5 % du capital de l’entreprise), a réaffirmé sa présence au capital lors d’une restructuration de la dette du groupe au mois de juillet. Dans ces conditions, il n’est pas acceptable que des contreparties en termes d’emplois ne puissent pas être imposées par l’État. Les difficultés économiques actuelles de TCH résultent en partie de l’évolution du marché mais surtout de choix stratégiques de la société que les représentants des salariés mettent en cause. Ces choix doivent pouvoir être revus dans le cadre du Plan de relance annoncé par le Gouvernement afin de maintenir les emplois sur le site de Cesson-Sévigné.

Nous soutenons et soutiendrons toute initiative qui vise à lutter contre les licenciements, dont celles prises par le Maire de Cesson-Sévigné et la députée de notre circonscription, avec l’État d’une part et Rennes Métropole et la Région d’autre part.

Nos permanences hebdomadaires (le samedi de 11h à midi, salle du Pressoir) :
14 novembre / 21 novembre / 28 novembre

Mail : elu.e.s-ecologistes-solidaires@ville-cesson-sevigne.fr
Facebook : @cessonecologiqueetsolidaire Twitter : @Cessonsolidaire

EXPRESSION DE LA MAJORITÉ

FAVORISER LA PARTICIPATION CITOYENNE

Dynamiser la participation citoyenne est un engagement électoral du maire et la volonté de toute l’équipe municipale.
Nous aurions préféré commencer cette démarche dans d’autres conditions mais le contexte actuel de la crise sanitaire nous rappelle à quel point le vivre ensemble est au centre des attentions et une réelle préoccupation.

Comme annoncé dans le CIM précédent, nous avons commencé à collecter les retours d’expériences auprès des référents de quartier et des voisins citoyens qui au cours du précédent mandat ont été vos interlocuteurs de proximité tant pour regrouper les informations et les remarques émises par les habitants ou eux-mêmes sur le quartier qui les concerne, de façon à représenter au mieux, les intérêts et les attentes des habitants de son quartier que d’être le relais des forces de police pour les questions de sécurité. Nous les remercions vivement de leur engagement pendant ces six années.

Le code général des collectivités territoriales, à travers son article L2141-1, fait du « droit des habitants de la commune à être informés des affaires de celle-ci et à être consultés sur les décisions qui les concernent » un principe essentiel de la démocratie locale, indissociable de la libre administration. Mais l’information n’est que le préalable à la condition d’existence de la participation des administrés.

Favoriser la participation citoyenne c’est : améliorer la vie des habitants, répondre à des besoins concrets, à des attentes, à des envies (Ex : embellir un espace public), faciliter l’engagement de celles et de ceux qui souhaitent agir, permettre aux habitants de participer pour trouver des solutions, c’est aussi intégrer, valoriser, responsabiliser les habitants. C’est enfin aider des personnes sans activité à trouver une place, à reprendre confiance, à donner du sens à ce qu’elles font : personnes sans emploi, retraités, jeunes…
C’est pourquoi, à la suite d’une première consultation des Référents de quartier et Voisins citoyens, nous allons venir à votre rencontre pour co-construire une nouvelle dynamique citoyenne, comme nous nous y sommes engagés dans notre programme. À partir de janvier 2021 : des réunions dans les quartiers seront organisées pour vous écouter, collecter vos propositions et échanger sur les modalités de fonctionnement dans les quartiers.

Dans cette dynamique de reprise, nous tenions à remercier les élus du Conseil Municipal des Jeunes d’apporter leur regard, dans ce CIM, sur la période de confinement que chacun a vécu différemment avec une impressionnante adaptation et une prise de conscience individuelle que le vivre ensemble est un bien précieux à préserver.
Les jeunes élus ont également célébré de la lecture de leur texte la naissance de 124 enfants avec l’Arbre des petits Cessonnais.

Dans ce numéro, les consultations se poursuivent. Après la consultation sur les missions de la Police Municipale à laquelle ont répondu plus de 200 personnes, une seconde
consultation sur la semaine de 4 jours ou 4 jours et demi est lancée. Les Cafés Jardins continuent dans les quartiers et la saison culturelle qui a repris nous permet une ouverture au monde et un lieu de rencontre si précieux.

Ce mois de novembre va permettre également de nous réunir autour de notre Histoire avec la journée citoyenne du 11 novembre et l’association Cesson Mémoire et Patrimoine vous sollicite pour préparer leur exposition sur les 100 ans du nom de notre Commune Cesson-Sévigné « 100 ans, 100 photos » et vous invite à leur transmettre vos photos et vos cartes postales.

Au plaisir de vivre ces moments ensemble.
L’équipe de la Majorité