Les tribunes d’expression politique

En application de la loi du 2 février 2002 relative à la démocratie de proximité, un espace d’expression est réservé aux groupes politiques composant le conseil municipal. Les textes, informations et chiffres publiés engagent l’unique responsabilité de leurs auteurs et reflètent leur seule opinion.

Date : 1er mai 2019

EXPRESSION DES ÉLUS DE GAUCHE

2019, BUDGET INSINCÈRE INVESTISSEMENT SURDIMENSIONNÉ

Nous n’avons pas approuvé le budget de 31 M€ de la majorité. Voici pourquoi.
• FONCTIONNEMENT À LA HAUSSE
+ 255 400 € en charges de personnel malgré le transfert de 5 postes vers la Métropole. Nous aurions profité de cette opportunité pour réduire les charges en favorisant la mutualisation de moyens tout en assurant les services aux habitants.
+ 111 500 € (+12 %) en dépenses d’énergie sans l’ouverture de nouvel équipement, au contraire, avec la fermeture programmée de la piscine, durant les 5 mois de travaux.
Nous aurions fait le choix d’engager de véritables travaux visant des économies d’énergie sur les bâtiments qui le nécessitent. Les diagnostics étaient prêts.
+ 241 200 € (+70 %) en charges « diverses » sans explication détaillée.

• 10,4 M€ D’INVESTISSEMENTS
2,9 M€ est la moyenne annuelle réalisée durant le mandat.
Se pose la question de la réelle capacité (ou volonté) de la majorité à réaliser les 10,4 M€ sur la seule année 2019.
50 % à 75 % de restes à réaliser chaque année !
Des annonces et des glissements d’une année sur l’autre. Les travaux de la salle de sport Beausoleil, la piscine, l’EHPAD et de école Bourgchevreuil … sont reportés en fin de mandat. Nous aurions fait le choix de programmer et d’étaler ces opérations sur la durée du mandat, sans pour autant pénaliser l’équilibre budgétaire.
Ce sont des travaux que nous avons rappelés chaque année à la majorité, comme ceux sur les économies d’énergies.

• BUDGET INSINCÈRE
510 000 euros (vente terrain ancienne poste) ont été inscrits aux budgets primitifs de 2017 et 2018, mais absents en 2019. Excès de prudence en 2019 (mais pas en 2017 et 2018) ou projet différé ?

2019, UN BUDGET SURDIMENSIONNÉ EN INVESTISSEMENT, PEU CRÉDIBLE.

2019, DES CALENDRIERS DE RÉALISATION, PEU RÉALISTES.

2019, DES SURFINANCEMENTS PROVENANT DES RESTES À RÉALISER DES EXERCICES PRÉCÉDENTS AFFECTÉS AU FONCTIONNEMENT.

Ce budget reporte pour le prochain mandat les investissements; il ne prépare pas l’avenir, par manque d’anticipation, nous le regrettons.

MAUVAIS SIGNAL 2019 : INFLEXION DE LA COURBE DE LA POPULATION À LA BAISSE.
C’EST L’UNE DES CONSÉQUENCES DES PROJETS REPORTÉS : VIASILVA, HAUT DE GRIPPÉ…

RENDEZ-VOUS À NOS PERMANENCES
Salle du Pressoir, de 11h00-12h00, le 4 mai, Claude Gérard et le 25 mai Alain Thomas.

EXPRESSION DE LA MAJORITÉ

L’ÉCOLE DES ARTS POUR AUJOURD’HUI ET POUR DEMAIN

La fusion voulue des trois écoles d’art (musique-danse et arts plastiques) en une structure unique et la mise en place d’offres adaptées et lisibles ont permis de conforter la seule école municipale de la Métropole et de lui donner une assise sur le territoire, sous son nouveau nom École des Arts.

La réforme a compris une réorganisation pédagogique et administrative pour plus de démocratisation culturelle.

Une offre pédagogique accessible
L’enjeu fort de cette réforme est le Parcours Découvertes, un cycle d’apprentissage harmonisé à destination des plus jeunes. Ce parcours d’enseignement permet d’appréhender les arts par la découverte, l’exploration et l’expérimentation des disciplines : un socle essentiel pour construire les fondations des apprentissages de l’enfant.
Il nous est apparu essentiel de proposer des offres innovantes et adaptées : un éveil transdisciplinaire dès 3 ans, le Jardin des Arts mais aussi une initiation musique, un espace où l’enfant découvre et essaye plusieurs instruments. Chaque année du Parcours Découvertes offre à l’élève l’occasion de choisir son devenir artistique en rejoignant l’un des parcours : musique, danse ou arts plastiques.
Nous comptons actuellement plus de 1 400 inscriptions.
La réforme pédagogique a en effet permis une augmentation des effectifs de 200 élèves mais aussi de réduire le déficit de plus de 70 000 € pour un coût constant de fonctionnement de l’école.

Une communication culturelle lisible
Nous avons choisi de rendre l’offre pédagogique lisible pour les usagers par la création d’un support de communication spécifique et pérenne : une plaquette dédiée École des Arts.
La participation aux événements forts de la Ville a été renforcée : Fête de l’été, inauguration de l’Église en 2017, Délices de plantes, Rendez-vous au jardin, Marché de Noël…
Pour permettre une meilleure identification des manifestations de l’École des Arts, une programmation des actions culturelles est réalisée chaque année par cycle : 2018 : Russie – 2019 : Japon – 2020 : Contes et légendes. Cette programmation met en lumière le travail en partenariat avec d’autres services de la Ville et associations locales.

Des démarches administratives facilitées
La création d’un accueil unique permet de faciliter les différentes démarches des usagers : plus de files d’attente multiples pour inscrire votre enfant à plusieurs disciplines mais un interlocuteur unique.
De nouvelles modalités d’inscriptions vont être mises en place au mois de mai afin de privilégier l’accès aux Cessonnais et permettre aux enfants d’avoir une proposition artistique par la Ville. Enfin, nous réfléchissons à accompagner l’école de demain en tenant compte des besoins futurs. Une annexe de l’école est projetée à ViaSilva et permettra là encore, à de nouveaux Cessonnais
d’avoir une offre pédagogique et artistique à proximité.

Pour vous inscrire :
• Réinscriptions des élèves Cessonnais (sur présentation du justificatif de domicile en cours de validité) du jeudi 9 au mercredi 22 mai
• Inscriptions des nouveaux élèves Cessonnais (sur présentation du justificatif de domicile en cours de validité) le samedi 25 mai de 9h à 13h et le lundi 27 mai de 14h à 18h30
• Inscriptions tout public du mercredi 29 mai au vendredi 7 juin.

Plus d’informations sur le site Internet www.pont-des-arts.ville-cesson-sevigne.fr et sur le site de la Ville, www.ville-cesson-sevigne.fr


Annie Lecué
adjointe chargée de la Culture