Thomas Dutronc en concert au Carré Sévigné (jeudi 16 septembre)

La Vie en rose, C’est si bon, La Belle vie, Les Feuilles mortes, La mer…
Ces chansons d’en France sont descendues dans les rues de Paname, elles ont d’abord envahi les cours d’immeubles, les bals musettes, les clubs de jazz. Puis elles ont traversé l’atlantique et sont revenues en version anglaise chantées par Frank Sinatra, Louis Armstrong, Tony Bennett, Nat King Cole, Dean Martin, Nina Simone…

Jeudi 16 septembre 2021
20h – Carré Sévigné
Durée 1h30
Billetterie en ligne

Thomas Dutronc guitare, voix Eric Legnini piano Thomas Bramerie contrebasse Rocky Gresset guitare Denis Benarrosh batterie Malo Mazurié trompette Sophie Alour saxophone Michael Ballué trombone

C’est peut-être difficile à croire, mais au départ, la vocation de Thomas Dutronc n’allait pas de soi. C’est par une voie détournée que le fils de Jacques Dutronc et Françoise Hardy en vient à la musique : il découvre la guitare grâce à un ami, et s’intéresse au rock et au jazz avant de découvrir la musique de Django Reinhardt. C’est une révélation. Il entreprend de suivre les pas de son idole, recherchant ses disques et repiquant ses solos, écumant les clubs et les festivals, notamment la Choppe des Puces de Saint-Ouen, haut lieu de la musique manouche, qui devient comme sa seconde demeure, et se construit petit à petit son propre univers. Après cinq albums, Thomas Dutronc s’est incontestablement fait un (pré)nom, en continuant de croiser ses multiples influences en chanson, sans jamais se départir de l’humour et de la bonne humeur sans lesquels il n’imagine pas faire de la musique. Son dernier album Frenchy le voyait revisiter des grands classiques de la chanson française en compagnie d’invités prestigieux, de Iggy Pop à Diana Krall en passant par Billy Gibbons de ZZ Top et même l’acteur Jeff Goldblum, pianiste à ses heures. Nul doute que le guitariste et chanteur saura mettre toute son expérience, sa malice et surtout sa passion au service de ce répertoire au charme intemporel.

Cliquez ici

Laisser un commentaire