Les tribunes d’expression politique

En application de la loi du 2 février 2002 relative à la démocratie de proximité, un espace d’expression est réservé aux groupes politiques composant le conseil municipal. Les textes, informations et chiffres publiés engagent l’unique responsabilité de leurs auteurs et reflètent leur seule opinion.

Date : 1er octobre 2017

EXPRESSION DES ÉLUS DE GAUCHE

L’HEURE DU PREMIER BILAN ARRIVE

Trois ans que M. Plouhinec et son équipe ont été élus pour conduire les affaires municipales : que peut-on en dire ?
Sylvie Marie-Scipion, Alain Thomas, Claudine David, Claude Gérard, Annie Séveno, Christian Anneix.

L’actuelle majorité a consacré la première partie du mandat à sa mise en route pour se rendre à l’évidence : les finances de la ville étaient saines, les projets d’immeubles de grandes hauteurs n’existaient pas, l’élagage des arbres était nécessaire, l’espace citoyen et la mairie annexe étaient bien utiles à l’accueil des habitants. En résumé, la municipalité s’installait dans une mairie qui avait été bien gérée.
– elle mit alors toute son énergie à inaugurer des projets imaginés, décidés et engagés sous la précédente mandature : la micro crèche Les petits coeurs située en coeur de ville, la nouvelle installation des services de l’ADMR, les réaménagements du centre culturel et l’extension de la médiathèque, les travaux de l’église, Délices des Plantes, salon auto-moto, la Rose ViaSilva…
– elle poursuit la politique culturelle impulsée par la précédente municipalité : la programmation culturelle, Sortez c’est l’été, l’Opéra de plein air.
– elle maintient les Temps d’Activités Périscolaires, le Conseil Municipal des Jeunes.
– elle valide la gestion différenciée pour les espaces verts et l’éco-paturage.
– elle investit l’Espace Citoyen de bureaux, preuve des besoins en surfaces que nous avions identifiés pour les services aux habitants.
– elle reprend l’équipe de mise en oeuvre pour ViaSilva avec la reprise de l’approche participative qui avait été mise place au travers des Ateliers ViaSilva et auxquels l’actuelle municipalité ne voulait pas participer parce que farouchement opposés au projet d’Écocité….
La nouvelle municipalité a finalement largement profité du travail engagé par la précédente et dont elle remettait en cause le bien-fondé.

EST-CE SUFFISANT ?
Quelles sont les actions concrètes et pérennes initiées de son fait ? À ce jour, nous avons peu de visibilité et peu d’éléments pour y répondre.
Lors de la campagne électorale, M. Plouhinec et ses colistiers avaient fait des promesses à grand renfort de communication.
L’équipe s’engageait au maintien des taux de fiscalité (comme l’équipe municipale de la précédente mandature qui ne les avait pas augmenté depuis 2011) mais elle n’avait pas expliqué :
– qu’elle augmenterait les tarifs de + 7,4 % depuis trois ans ;
– qu’elle fermerait le service urbanisme au public les mardis matin et les jeudis après-midi.
– qu’elle fermerait la permanence du CIDFF.
– que la maison médicale serait différée dans le temps.
Lors de la campagne électorale, M. Plouhinec et ses colistiers avaient affirmé que la gouvernance ViaSilva serait majoritairement reprise par Cesson-Sévigné en négociant sa participation au capital de la SPLA mais n’avaient pas imaginé que cette mesure inopérante aurait été forte coûteuse. Finalement, les tractations ont conduit à perdre un siège au Conseil d’Administration.
On remarquera la position contradictoire au Conseil de Rennes Métropole : la signature du Plan Local de l’Habitat votée au niveau communautaire mais non assumée à l’échelle communale.
On observera un record de démissions au sein de la majorité : 4 élus dont 3 à l’urbanisme, une exclusion et la dissidence de l’élue majoritaire à Rennes Métropole.
Il reste donc moins de trois ans à l’actuelle équipe pour rendre son véritable bilan, et pour faire en sorte que ces six ans ne soient pas un mandat pour rien ou bien peu de choses.

NOTRE PARTICIPATION.
De notre côté, durant ces trois années, nous avons participé aux commissions municipales. Nous participons aux commissions de Rennes Métropole.
CONSTRUCTIFS, nous sommes intervenus sur plusieurs dossiers pour rectifier des erreurs et alerter sur le respect de la réglementation.
PARTICIPATIFS, nous sommes présents à tous les événements qui jalonnent la vie de la commune et nous menons nos permanences avec toutes celles et ceux qui viennent régulièrement nous contacter.
Nous restons au service des habitants, pour une politique de ville apaisée et de partage.

Nos permanences sont toujours des moments constructifs.
Elles se déroulent les samedis matin à la salle du Pressoir (proche du centre loisirs) de 11h00-12h00, les 7 octobre Claude Gérard, 21 octobre Annie Seveno, 28 octobre Christian Anneix, 18 octobre Alain Thomas 18h -19h espace citoyen Rennes Métropole.
N’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante : groupe.elu-e-s.gauche@ville-cesson-sevigne.fr

EXPRESSION DE L’OPPOSITION DE DROITE

Texte non parvenu

EXPRESSION DE LA MAJORITÉ

LA GESTION DES ARBRES

Au coeur de notre stratégie de reconquête de la 4e fleur (jury 2016), la pérennisation du patrimoine arboré de notre ville a constitué un axe majeur. Cela est passé par un diagnostic rigoureux de son état sanitaire et une anticipation des besoins de renouvellement, que nous actualisons annuellement.

Connaître et reconnaître son patrimoine arboré
Traversée par la Vilaine, notre ville est parsemée d’espaces verts publics représentant une surface de 200 hectares, et dotée d’un patrimoine arboré exceptionnel. La nature y est prépondérante et forge l’identité de notre ville. Le parc arboré communal compte aujourd’hui près de 22 000 arbres dont 11 % de chênes, 7 % de conifères et 56 % de feuillus d’ornement.
Du centre-ville à la périphérie, il est présent sous forme d’alignement le long des rues et des avenues, en sujet isolé ou en petit groupe sur les places, rue, squares et jardins, et sous forme de boisement de qualité au sein de nos cinq parcs.

Un plan de gestion pluriannuel
Les diagnostics réalisés ces dernières années ont mis en évidence la nécessité de renouveler une partie du parc arboricole, le plus vieillissant. Loin des interventions ponctuelles qui avaient cours précédemment, nous avons bâti avec les services un plan de gestion pluriannuel qui détaille la programmation et le financement des interventions, cible les travaux d’élagage et d’abattage et propose des opérations de plantation ou de reboisement.
Le choix est fait de porter une attention toute particulière pour trouver des essences et cultivars aux proportions adaptées aux espaces dans lesquels on les plante, avec souvent une taille plus modeste qui engendre un moindre entretien.

Invitation à la réunion
Nous vous invitons à retrouver sur le site Internet de la Ville le plan de gestion de nos arbres mais surtout à venir nombreux assister à la réunion publique dédiée à ce sujet le 17 octobre prochain à 18h à l’Espace Citoyen.

Yannick Gaborieau, adjoint chargé du développement durable, du cadre de vie et de la voirie
Pierre Éon, conseiller municipal délégué aux espaces verts, voirie, mobilité et transport

L’exigence d’une renégociation de la gouvernance de la SPLA était envisagée si aucun accord sur une révision du projet ViaSilva n’aboutissait. Pleinement entendus par la Métropole, cela n’a pas été nécessaire. Ce nouveau projet, fruit de nos arbitrages politiques et de la concertation, lancée par nos soins le 14 décembre 2015, est mis en oeuvre par nos services et l’équipe de la SPLA, le tout sous l’autorité de notre majorité. Quant au PLH, en plus d’être signé sous notre mandat, il est pleinement assumé au point que nous sommes, à ce jour, en phase avec les objectifs que nous avions fixés.
Enfin, les maisons médicales seront livrées en 2019.

François-Éric Godefroy, adjoint chargé de l’Urbanisme, Patrimoine immobilier